Retour sur un atelier de formation de formateurs basé sur le design thinking

Le 8 avril, dix responsables académiques de formation d'ingénieur, responsables de masters et de mastères spécialisés se sont retrouvés pour un atelier de réflexion et d’échanges sur leurs pratiques de responsables de formation. À l’initiative de Marie Mathieu-Pruvost, l’atelier a été préparé et animé par le S2iP (Jean-Yves Poitrat et Thomas Boulogne) et la d.school (Andres Bedoya). Il s’est centré sur deux fonctions : la conception des formations et l’accompagnement des enseignants.

Dans un premier temps la réflexion a permis de dégager les points forts sur lesquels s’appuyer mais aussi les challenges à relever en tant que responsable de formation à l’École. Parmi les points forts on note une satisfaction à travailler dans un milieu stimulant et dans un état d’esprit positif, tant entre collègues qu’avec les apprenants, ainsi que l’engagement soutenu des enseignants et des chercheurs. Parmi les challenges on relève la volonté de former dans les domaines porteurs, en phase avec les besoins de la société. On note aussi une tension entre ambitions et moyens et le souhait de plus grandes synergies dans la collaboration entre les services de l’École.

Dans un deuxième temps, les principes de base de l’ingénierie de formation et de l’ingénierie pédagogique ont été présentés. Il s’agissait de partager un vocabulaire commun et de comprendre les choix faits à l’École tout en les situant parmi d’autres pratiques. L’un des points forts retenus par les participants, c’est l'intérêt de se poser la question de l’évaluation des acquis juste après avoir défini les objectifs, qu’il s’agisse d’objectifs de formation en termes de compétences ou d’objectifs pédagogiques en termes de connaissances et savoir-faire.

La troisième partie de l’atelier a permis aux participants de se familiariser avec les concepts et méthodes du design thinking et de les mettre en oeuvre immédiatement autour de trois besoins apportés par les participants : l’amélioration des collaborations transversales et la conception de deux programmes de formation.

Quelques retours des participants : une journée « riche et intense » qui a donné « une vision plus claire en ingénierie pédagogique et sur la méthode de réflexion design thinking », « une compréhension plus concrète d'une méthodologie que j'espère pouvoir exploiter dans le futur » ; la satisfaction d’avoir pu « travailler dans la bienveillance » avec des collègues que l’on « découvre » sous un autre jour.

Leave a Comment